Les news


Je veux ce que je n’ai pas/plus : cela coule de source.

Je veux ce que je n’ai pas/plus : cela coule de source.

Pfff, c’est chaud chaud chaud ! Ce mois d’aout est éprouvant. Les t° sont trop élevées et mon corps ne bouge pas. Le contexte instable embrouille mon esprit. Quand le corps et le mental vascillent … je ne peux me raccrocher qu’à mes émotions !

Et les émotions qui me traversent sont nombreuses, fortes et paradoxales.

J’ai peur.

Je n’ai pas peur de l’effondrement économique ni du crash financier ni de la pandémie … j’ai peur de la jalousie et de ce qu’elle engendre : la calomnie, l’injure, la colère, l’avidité, la convoitise, la dénonciation, la frustration, le mensonge, la violence …

L’eau manque sur nos terres. Et cette pénurie engendre la peur de manquer (la peur de mourir !). Un troupeau de vache ne peut pas boire et un paysan nous accuse de prendre son eau. Et nous voilà responsable du fait que la source se tarisse. Nous aimerions avoir le pouvoir de faire tomber la pluie. Mais nous ne sommes que des humains, humbles occupant de cette belle veille terre.

Si ses bêtes n’ont plus rien à boire c’est parce qu’il y a une Tiny au fond de mon jardin ! C’est parce que j’ai gardé l’eau pour m’y baigner ! C’est parce que j’ai pris une douche ! Voilà de quoi on nous accuse : de nous “laver le cul” comme il dit.

J’ai volé l’eau de la source !

Mais nous, nous essayons de faire notre part. C’est tout. Pour pallier à la pénurie nous stockons 20000 litres d’eau. Nous savions que cela allait arriver. Nous avons creusé ! Mais pour ceux qui n’entendent pas remettre en question leur façon de faire/voir, le problème c’est forcément nous. Ce n’est pas le réchauffement climatique. Non, le coupable c’est celui qui a ce que moi je n’ai pas.

Nous savons que le monde changent et nous cherchons à faire différemment. Ils remettent en cause notre mode de vie, parce qu’ils sont … jaloux ?

C’est vrai aujourd’hui pour l’eau. Peut être demain ce sera vrai pour les légumes du jardin … ou l’amour dans un foyer. De quoi demain le monde va manquer ? De quoi alors le jaloux sera-t-il capable ?

J’ai peur, car des jours difficiles arrivent et que je me demande quelle militante je serais ?


Les prochains travaux : besoin d’aide !

Les prochains travaux : besoin d’aide !

Pour la période du (du 22 février au 8 mars)

Nous avons 30 arbres à planter !

il nous faut de l’aide pour :

  • Faire les trous
  • Praliner les arbres (racines nues)
  • Préparer le mélange de terre pour recouvrir
  • Installer les piquets de protection autour des arbres (3 piquets pour 30 arbres)
  • Accrocher du grillage autour des piquets

Nous avons 500 m de clôtures à la lisière du bois !

Il nous faut de l’aide pour :

  • Enlever le vieux barbelés
  • Enlever les vieux piquets
  • Couper et gérer le bois mort
  • Replanter des piquets
  • Clouter la parcelle

Nous avons des semis à préparer !

Nous avons besoin d’aide pour

  • Préparer les sols
  • Organiser les semis
  • Prévoir les espaces pour les futurs plants
  • Construire les tunnels et les serres

Pour participer vous pouvez nous faire un mail :

claire.huan@hotmail.fr 

Votre aide pourrait être de quelques heures à une journée. Sur place nous vous offrirons à manger et à boire et tous nos outils vous seront mis à disposition.

Malheureusement nous ne pouvons pas vous accueillir pour dormir ! Nous n’avons ni les autorisations ni les infrastructures nécessaires.

Je vous dis à bientôt et au plaisir de vous contacter individuellement si vous le souhaitez !


Une tiny house à la Grattonnière

Une tiny house à la Grattonnière

Nous sommes heureux d’accueillir nos premiers voisins ! Nous habitons seuls, sans voisin ni vis à vis depuis plus de 20 ans ! Et maintenant nous partageons notre terrain avec une famille ! Nous sommes ravis ! Même si cela va changer notre quotidien … à moindre mesure parce que la tiny est posée derrière la maison à la lisière de la forêt !

Nous avons entrepris des travaux de terrassement important pour accueillir ce premier habitat mobile. Et nous sommes fièrs du résultat. Des espaces carrossables, des tranchées pour l’électricité et l’eau, des espaces cultivables … ! Cela transfigure notre prairie !

Nous souhaitons la bienvenue à Florian, Fannie et leur fille Esmèe et nous espérons que notre cohabitation sera riche et fun ! (plus d’info sur leur blog : http://www.less-space-more-life.com)

Nous allons prévoir une visite de la tiny dès qu’elle sera fini (bardage extérieur) !

Si vous souhaitez être tenu au courant de la date restez abonné à la liste de diffusion (cf bas de page pour vous inscrire)

@bientôt

 

 


Le PLU et les zones Naturelles

Le PLU et les zones Naturelles

PLU : Plan Local d’Urbanisme

Nous sommes sur le pays voironnais et actuellement le PLU est en révision. Qu’importe, il s’agit d’une procédure longue et qui n’aura vraisemblablement aucune incidence sur notre projet.

Nos parcelles sont situées sur des zones Naturelles. Les zones N sont multiples, il existe des Zs, Zl, Zcm … et il existe des risques de type G1, G2 … I2 … T3 … bref ! Un jargon urbain-juridique qui peut être complexe. Nos parcelles sont en Zone N et en G1.

Cela signifie que nous n’avons pas le droit de construire.

J’ai lu de long en large les documents administratifs avec le service urbanisme de ma ville. Aucune construction de quelconque sorte ne peut être acceptée.

Il semblerait que ce soit une mauvaise nouvelle pour notre projet d’Oasis et pourtant nous sommes satisfaits. Le droit français fait passer l’intérêt général avant le droit de jouissance propriétaire. Ce n’est pas parce qu’un citoyen possède un terrain qu’il peut décider d’en faire ce qu’il veut. L’intérêt général passe avant les libertés individuelles. Et cela nous plait !

Nous sommes propriétaires administrativement de ces parcelles mais je crois (Claire : je parle en mon nom)  que la terre n’appartient à personne et doit être laissée au monde sauvage (que j’aime appelé le monde libre). Et c’est tout à fait ce que signifie les zones N du PLU. Ce sont des zones qui protègent les couloirs de biodiversité.

Afin de pourvoir continuer notre projet la seule possibilité serait pour nous de nous enregistrer en tant qu’exploitant agricole. Tout un programme !

Reste à passer ce cap ! Et ce n’est pas une mince affaire !

D’ici là nous ne pouvons accueillir sur notre terrain que des habitations mobiles autonomes (commune tyni house, une caravane, un camion aménagé …).

Nous vous tiendrons informés des prochaines étapes !


Oasis ressource : La Grattonnière (cahier des charges en cours d’écriture)

Oasis ressource : La Grattonnière (cahier des charges en cours d’écriture)

Un oasis ressource : Qu’est ce que c’est ?

Le mouvement Colibris propose le projet : Oasis. Voici la définition d’un oasis ressource :

Cinq piliers qui fondent les projets Oasis :

    • Agriculture et autonomie alimentaire
    • Éco-construction et sobriété énergétique
    • Mutualisation
    • Une gouvernance respectueuse
    • L’accueil et l’ouverture sur le monde

Les oasis-ressources : Certains lieux qui respectent les cinq piliers ne sont pas destinés à être des lieux de vie permanents. Ils ont davantage une vocation d’accueil, de transmission par des formations ou des stages… Sur ces lieux n’habite qu’une famille, voire personne, mais un certain “faire-ensemble” est développé par les personnes qui y travaillent ou s’y retrouvent très souvent.

Dans ce cadre de références” nous entreprenons la création d’un Oasis ressource sur le domaine de “La Grattonière” (38500 Voiron).

Nous ne sommes pas de taille à créer cet espace seuls. Aussi, afin de permettre au projet d’être plus résilient nous recherchons des personnes qui souhaitent s’engager auprès de nous pour faire naitre et faire vivre ce lieu. Nous pensons, dans ce cadre, héberger des “permanents” sur du long terme et à l’année dans des habitations autonomes. Toute personne vivant sur place devra signer le “pacte d’engagement”, cadre de références reprenant toutes les modalités de la cohabitation. Ce pacte, construit collectivement et amendable à tout moment, reprendra l’ensemble des redevabilités individuelles et collectives de chaque membre.

Information Générales

Porteur de projet : Huan Claire et Bouillé Patrice

Contact : claire.huan@hotmail.fr

Localisation : La Grattonnière, chemin de balmes, 38 500 Voiron

La raison d’être et la description du futur oasis ressource

La raison d’être du projet d’oasis à la Grattonnière

Un lieu pour accueillir et être accueilli dans sa singularité et reconnaitre les compétences de chacun et révéler les siennes.

(V1_2019-04-24)

Qu’est ce qui me motive ? (par Claire)

Je crois que l’être humain aura trouvé sa place quand il comprendra qu’il fait partie d’un eco-système global et qu’il doit en préserver l’équilibre. Aujourd’hui la société individualiste nous pousse à nous battre pour tout. Tant d’énergie gaspillée ! Je souhaite créer un espace où le collectif, fait d’individus souverains, permettra à chacun de se révéler à soi et aux autres afin de contribuer à l’équilibre global dans une acceptation des différences et un respect des libertés individuelles et collectives.

(V1_2019-04-24)

 Quelles sont mes valeurs “non négociables” ?

  • L’écoute authentique et bienveillante (la parole au centre).
  • Le respect de la liberté de l’autre (la liberté de chacun s’arrête où la liberté de l’autre commence).
  • La liberté d’entreprendre pour soi et pour les autres (initiative, autonomie, projets, envies, ambitions, …)
  • Une gouvernance claire
  • Le respect des ressources

(V1_2019-04-24)

Qu’est ce que j’attends de ce projet ?

Je souhaite vivre dans un espace en symbiose avec mon environnement. Je souhaite accueillir des curieux, des intéressés, des militants, des compagnons, … qu’importe ce que chacun recherche, à la Grattonnière chacun trouvera une réponse, une idée, une envie, …

(V1_2019-04-24)

Qu’est ce que j’apporte au projet ?

Claire Huan :

Je suis une professionnelle de la communication. Dans mon parcours j’ai entre autre suivi une formation en communication non violente (CNV), je suis certifiée Facilitatrice de l’intelligence collective et j’ai suivi le MOOC sur la gouvernance partagée proposé par l’Université Du Nous (UDN) et le mouvement Colibris.

Je suis une enfant de l’Arche de Lanza Del Vasto. J’ai vécu en communauté et cette expérience m’a construite et m’a donnée la force de croire que “c’est possible puisque nous l’avons fait” !

J’apporterais mes compétences en intelligence collective et en non violence, j’apporterai mon envie de travailler la terre selon les valeurs de la permaculture, et j’apporterai mon optimisme et ma force créatrice !

(V1_2019-04-24)

Une journée type à la Grattonnière ?

Il est tôt, l’aube est à peine installée, je me lève. Des personnes ont dormi sur place, certains prennent leur petit déjeuner ensemble dans la pièce commune. Je les rejoins et déjà la vie s’anime.
On sait ce qu’il faut faire, un tableau conçu collectivement en début de semaine guide chacun dans ses tâches : groupe intendance, groupe accueil, groupe charpente, groupe jardin … chacun à une place dans un groupe et chaque groupe est souverain dans ses choix. Moi j’aime apprendre lors des chantiers participatifs à manipuler la terre, à cuisiner les récoltes sauvages ou à fabriquer des paniers …
Chaque journée est séquencée, à chaque temps la cloche sonne ! 10h – 12h – 15h – 19h
Il est 10h, les activités ont bien commencées et chacun.e s’attèle à sa tâche. Mais le carillon nous rappelle à nous … prendre un moment pour soi : où je suis, qu’est ce que je fais, qu’est ce que je ressens maintenant … et on retourne à sa tâche avec plus de motivation et d’énergie.
A midi c’est le repas. Les tables sont installées mi-ombre mi-soleil sous le cerisier. Les plats sont disposés sur la table principale de la cuisine. Chacun se sert et s’assoie pour partager ce moment. A la fin du repas chacun fait et range sa vaisselle et retourne à sa tâche !
Le milieu d’après-midi le carillon propose à chacun de prendre un temps pour observer la nature environnante : quelle lumière aujourd’hui ? Quelle température ? Quels sont les animaux que je vois et que j’entends ? Qu’est ce qui m’émerveille aujourd’hui ?
La fin de la journée est le moment où chacun se retrouve dans son espace intime et les repas se font par ci par là, partagés à plusieurs, en famille ou seul. La soirée peut alors commencer ! Ce soir, un participant a proposé de raconter la légende de Karam-Karam ! On allume le feu et on s’installe … plus loin d’autres ont prévu de jouer aux cartes, d’autres allument le brasero des kerterre pour chanter, et d’autres se sont déjà endormis …
La bonne nouvelle c’est que demain tout recommence !

(V1_2019-04-24)

Les principes relationnels (en cours d’écriture)

consignes d’écriture :

Ecrire ici vos notes et idées pour concevoir la « charte relationnelle » de votre projet.

Notez ici vos principes d’inclusion/intégration et d’exclusion des membres de votre collectif.

Les outils pour coopérer (en cours d’écriture)

consignes d’écriture : Identifier les avantages à collaborer, repérer les risques à ne pas le faire . Identifier des ressources autour de la coopération des outils collaboratifs, méthodes pour collaborer, fonctionner en réseau. Notez aussi les conditions qui permettent un partage sincère et identifiez les remarques et peurs associées.

Gardez ici des liens vers des projets coopératifs et collaboratifs qui vous inspireront le moment venu et repérez les techniques d’animations et outils associés. Identifiez des réseaux et essayez de les qualifier.

Identifiez les usages dont vous auriez besoin au sein et entre vos oasis. Essayez de formuler les usages de la manière suivante :En tant que… je souhaite que … afin que…

La gouvernance dans cet oasis ressources (en cours d’écriture)

consignes d’écriture : Notez ici vos choix de gouvernance pour le projet.
Quel méthode de prise de décision ? Comment répartir les rôles ?

Les choix de promotion (en cours d’écriture)

consignes d’écriture : Notez ici les différents partenaires dont vous allez avoir besoin

Allez-vous faire le projet en autopromotion ou non ? Faire appel à un AMO ?

Le modèle juridique (en cours d’écriture)

consignes d’écriture : Prenez ici vos notes sur les grandes questions juridiques et les différentes possibilités

Quel modèle juridique souhaitez-vous mettre en œuvre ? Décrivez ici votre montage (1 ou plusieurs structures et les liens qui existeront entre elles).

Le montage financier (en cours d’écriture)

consignes d’écriture : Prenez ici vos notes sur les choses à savoir concernant le montage financier

Ecrivez le budget approximatif de votre projet
Vous pouvez utiliser le tableau recettes / dépenses ci-dessous.

La conception écologique (en cours d’écriture)

consignes d’écriture : Quels sont les points importants à avoir en tête dans votre rapport à l’énergie ? Quels choix souhaitez-vous faire ?

Quels sont les principes en permaculture ?

Quels sont les éléments que vous souhaitez intégrer dans votre conception ?

Quels sont les points importants à avoir en tête dans votre rapport à l’eau ? Quels choix souhaitez-vous faire (traitement de l’eau, toilettes sèches…) ?


Un premier chantier participatif cet été ?

Un premier chantier participatif cet été ?

Est ce vraiment envisageable ?

Je ne suis pas sûre que ce soit raisonnable d’imaginer un chantier d’envergure cet été. Toutefois le terrain est prêt et nous allons commencer de menus travaux : murs en pierre, amendement de la terre de remblais, aménagement d’escaliers et conception des espaces communs !

Une cabane pour une caravane !

J’ai dans l’intention de dessiner une cabane pour la caravane. Il ne m’est pas aisé de le faire avec des crayons et du papier, le dessin à la main ne s’improvise pas. Je cherche une logiciel qui pourrait me permettre de concevoir des plans de bâti. Mais je ne me suis pas encore décidée. Dés que j’aurais un début de quelque chose à montrer je le publierais dans ce blog.

J’imagine une cabane faisant le tour de la caravane. La terrasse plein Sud serait couverte partiellement par un toit de verre et pour aller à l’arrière il y a aura deux passages sur les côtés à hauteur de la terrasse qui mèneront vers des parties plus “sanitaires/utiles” (encore à définir). Le tout sera bordé par une haie nourricière (petits fruits, légumes, fraises, …) et sans vis à vis !

Nous avons déjà délimité le terrain et commencer à planter la haie et les arbres ! Ils sont tout petit mais dans 10 ans ils seront à pleine maturité et donneront tout l’ombre et la fructification nécessaire !  Un régal !

Une kerterre sur la bute ?

Je rêve de construire une Kerterre. Ce sont des maisons très épurées, rondes et respirantes. Elles sont construites avec de la chaux/chanvre et des armatures en bois. J’aimerais faire un stage dans l’un des lieux proposant un chantier collaboratif pour construire une kerterre. J’en ai repéré quelques uns … il faut que je réfléchisse encore … cela a un coût !

J’en ai parlé à ma belle-soeur, ses yeux ont brillé ! Nous allons peut être suivre un stage complet ensemble puis nous construirons une première kerterre ici à la Grattonnière puis une seconde sur son terrain ! … C’est fou, peut être que ce stage et ces maisons ne se réaliseront pas, mais ce dont je me rends compte c’est que dés que le rêve est partagé il a plus de chance de se transformer en projet ! Dans tous les cas, en parler avec elle et me rendre compte que cela l’intéresse m’a redonné l’envie, l’élan !


Habitations bio construites et autonomes

Habitations bio construites et autonomes

D’une prairie à une base d’hébergements en plein air

L’objectif est d’obtenir la transformation du lieu en “Base d’hébergements en plein air” que le pays voironnais pourrait décider ou non de nous octroyer. Pour y arriver il faut que notre projet s’inscrive dans une démarche sociétale forte : minimiser l’empreinte environnementale, proposer des activités bénéficiant à l’économie locale et proposer des solutions plus ou moins innovantes autant d’un point de vue environnemental que social.

Cette année 2020 sera la première expérimentation d’une cohabitation. Nous accueillons Flo, Fanny et leur fille Esmée dans leur TinyHouse. C’est une début ! Nous allons filmer le déplacement de la tiny jusqu’au terrain puis nous raconterons dans le blog les premiers pas de cette cohabitation !

Plusieurs façons d’habiter la Grattonnière

La maison principale est aujourd’hui notre foyer. Elle peut accueillir s’il le faut une vingtaine de personnes. Tout au tour de la maison, au Sud, à l’Ouest et au Nord de la maison 1 hectare de terrain peut accueillir des habitats divers : une caravane dans une cabane sera aménagée cette été, une esplanade plane peut accueillir 4 ou 5 tentes, et nous allons construire une cuisine commune, des toilettes sèches, une serre bioclimatique, une terrasse au soleil et une ombragée, une toutouille (douche) et un enclos à moutons et poules.

Tout le reste en jachère

Il y a tout un pan du terrain qui n’est pas exploité pour le moment. Nous le prêtons à un paysan qui vient y faire brouter ses vaches et ses chèvres. Les clôtures sont veilles et il faut refaire le tour. Cela faisant nous nous occuperons du bois tout autour de la parcelle (2m de profondeur après les clôtures). Nous stockerons le bois coupé puis le ferons débiter à la scierie du coin pour stocker poteaux, poutres, et différents morceaux pour les charpentes et constructions en bois.

 


Patrice et Claire

Patrice et Claire

Patrice et Claire sont les heureux propriétaires du terrain et les fondateurs du projet

En couple et à la manoeuvre d’une famille de 4 enfants Patrice et moi sommes à l’aube d’un changement de vie ! Bien décidés à transformer notre maison familiale en oasis ressources nous croyons en un monde où l’être humain, au service de son écosystème, aurait le pouvoir de créer et de faire ensemble pour une économie plus coopérative !

C’est peut être optimiste et un brin bucolique

Oui nous le savons ! Combien de personnes nous disent que nous sommes trop gentils, trop naïfs, trop ceci et pas assez cela. Pourquoi ? Parce que la société d’aujourd’hui fait croire à beaucoup de femmes et d’hommes que c’est en se battant pour son pain quotidien, parfois au détriment des autres, que chacun pourra obtenir sa part. Nous ne croyons pas à ce “mainstream”. Nous croyons que nous sommes plus intelligent collectivement, que nous faisons parti d’un écosystème complexe dans lequel il nous faut trouver notre place et que nous récoltons ce que nous semons !

Une vie à la campagne et à la ville

Patrice est quasi né dans cette maison, il en connait tous les secrets et les trésors. Il est ingénieu et doué de ses mains, toujours prêt à travailler il est debout aux aurore et se couche après avoir fini ! Son endurance, sa bonne volonté, son courage, sa force, son souci de bien faire, sa foie en la nature humaine, sa générosité à toute épreuve et son énorme coeur fait de lui l’homme le plus accueillant que j’ai pu croiser !

Je suis issue pour ma part de la Communauté de l’Arche de Lanza Del Vasto. Sortie à l’adolescence je recherche depuis un équilibre entre l’expérience collective que j’ai vécu petite et l’individualisme que la société honore aujourd’hui. Je suis convaincu qu’un collectif est fait de singularités fortes et que faire ensemble en travaillant ensemble, nous permettrait de sortir de nos vies de labeurs et de découvrir une vie de bonheur !

A votre service les oreilles et les bras grands ouverts

Nous avons la chance d’avoir hérité d’une maison incroyable et d’un terrain splendide. Il faut venir ici pour comprendre ! La vue, le silence, les bois aux alentours, la source, … tout ici invite à y rester ! C’est parce que nous y sommes bien, c’est parce que tous ceux qui sont passés par ici s’y sont sentis bien, que nous proposons aujourd’hui un nouveau projet : Un Oasis Ressource !
Tout est à construire, à inventer, à concevoir,  à essayer ! Nous vous invitons à venir et à participer avec nous à la création d’un lieu de partage et de création !

@bientôt


Woofing à la Grattonnière

Woofing à la Grattonnière

Bonjour à tous et bienvenue ici !

Nous avons terrassé le terrain en Avril 2019, la terre est toute retournée et a besoin que l’on prenne soin d’elle !

Voici les différents travaux à prévoir (sans hiérarchie) :

  • fabriquer un mur en pierre pour soutenir la plateforme principale
  • aplanir le chemin d’accès
  • enrichir et amender la terre (permaculture)
  • monter les clôtures pour l’enclos à mouton + revoir l’ensemble des clôtures de la propriété
  • créer un deuxième poulailler
  • couper les arbres et gérer le bois
  • découper des escaliers dans les pentes
  • construire une spirale à aromatiques
  • creuser les mares
  • construire les toilettes sèches
  • concevoir et fabriquer une toutouille (douche)
  • concevoir et construire les pièces communes (cuisine, salle commune, terrasse, …)
  • concevoir et mettre en place la récupération des eaux pluviales
  • concevoir et mettre en place un bassin en phyto-épuration
  • concevoir et installer des systèmes électriques autonomes et résiliants
  • remonter les toits des deux cabanons et aménager l’intérieur et l’extérieur (futurs logements et lieux de stockage pour le bois)
  • monter la cabane autour de la caravane
  • fabriquer et mettre en eau le bain norvégien
  • monter des murs en terre-paille / chaux-chanvre
  •  …

Certaines de ces tâches seront organisées en chantier participatif en collaboration avec des artisans du coin expert dans leur domaine (bassin de phyto, charpentier, …)

Si l’aventure vous intéresse vous pouvez venir nous donner un coup de main cet été ! N’hésitez pas à nous contacter !


Création de l’association “La Grattonnière”

Création de l’association “La Grattonnière”

Prochaine étape : Création d’une association “La Grattonnière”

Afin de rendre tangible notre projet il faut l’inscrire dans une démarche administrative, fiscale et juridique dans le bon droit français. Pour cela nous avons décidé de créer une association.

La présidente : Claire Huan (moi même)

Le trésorier : Patrice Bouillé (Propriétaire)

Secrétaire : en recherche de candidats !

Etapes suivantes : Ecriture du projet et premiers accueils

Nous allons écrire nos intentions, les missions et les valeurs de l’association. Puis nous listerons les travaux à prévoir dans l’année et les années à venir. A chaque fois qu’un partenaire nous rejoindra nous en ferons une présentation. Et à chaque fois qu’un nouveau chantier sera proposé nous publierons les dates, les news et le résultat.

Dans la rubrique “Les news” nous proposerons des photos et des billets de blogs pour dire où nous en sommes.

Dans la rubrique “Avant/après” nous publierons les photos des espaces transformés

Dans la rubrique “La Grattonnière” nous proposerons tous les documents administratifs nécessaires à la bonne marche des activités

Dans la rubrique “Le collectif” nous publierons les présentations des personnes qui participent de près ou de loin au projet

Dans la rubrique “Le woofing” nous publierons l’ensemble des chantiers “long terme” que nous proposons aux woofers

Dans la rubrique “Les chantier participatifs” nous publierons les grands chantiers, les dates et le nombre de personnes conviées !

D’autres rubriques viendront enrichir le contenu ! Nous avons de quoi faire d’ici là !