Je veux ce que je n’ai pas/plus : cela coule de source.

Je veux ce que je n’ai pas/plus : cela coule de source.
16 Août 2020

Pfff, c’est chaud chaud chaud ! Ce mois d’aout est éprouvant. Les t° sont trop élevées et mon corps ne bouge pas. Le contexte instable embrouille mon esprit. Quand le corps et le mental vascillent … je ne peux me raccrocher qu’à mes émotions !

Et les émotions qui me traversent sont nombreuses, fortes et paradoxales.

J’ai peur.

Je n’ai pas peur de l’effondrement économique ni du crash financier ni de la pandémie … j’ai peur de la jalousie et de ce qu’elle engendre : la calomnie, l’injure, la colère, l’avidité, la convoitise, la dénonciation, la frustration, le mensonge, la violence …

L’eau manque sur nos terres. Et cette pénurie engendre la peur de manquer (la peur de mourir !). Un troupeau de vache ne peut pas boire et un paysan nous accuse de prendre son eau. Et nous voilà responsable du fait que la source se tarisse. Nous aimerions avoir le pouvoir de faire tomber la pluie. Mais nous ne sommes que des humains, humbles occupant de cette belle veille terre.

Si ses bêtes n’ont plus rien à boire c’est parce qu’il y a une Tiny au fond de mon jardin ! C’est parce que j’ai gardé l’eau pour m’y baigner ! C’est parce que j’ai pris une douche ! Voilà de quoi on nous accuse : de nous “laver le cul” comme il dit.

J’ai volé l’eau de la source !

Mais nous, nous essayons de faire notre part. C’est tout. Pour pallier à la pénurie nous stockons 20000 litres d’eau. Nous savions que cela allait arriver. Nous avons creusé ! Mais pour ceux qui n’entendent pas remettre en question leur façon de faire/voir, le problème c’est forcément nous. Ce n’est pas le réchauffement climatique. Non, le coupable c’est celui qui a ce que moi je n’ai pas.

Nous savons que le monde changent et nous cherchons à faire différemment. Ils remettent en cause notre mode de vie, parce qu’ils sont … jaloux ?

C’est vrai aujourd’hui pour l’eau. Peut être demain ce sera vrai pour les légumes du jardin … ou l’amour dans un foyer. De quoi demain le monde va manquer ? De quoi alors le jaloux sera-t-il capable ?

J’ai peur, car des jours difficiles arrivent et que je me demande quelle militante je serais ?

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *