La grattonnière


Je veux ce que je n’ai pas/plus : cela coule de source.

Je veux ce que je n’ai pas/plus : cela coule de source.

Pfff, c’est chaud chaud chaud ! Ce mois d’aout est éprouvant. Les t° sont trop élevées et mon corps ne bouge pas. Le contexte instable embrouille mon esprit. Quand le corps et le mental vascillent … je ne peux me raccrocher qu’à mes émotions !

Et les émotions qui me traversent sont nombreuses, fortes et paradoxales.

J’ai peur.

Je n’ai pas peur de l’effondrement économique ni du crash financier ni de la pandémie … j’ai peur de la jalousie et de ce qu’elle engendre : la calomnie, l’injure, la colère, l’avidité, la convoitise, la dénonciation, la frustration, le mensonge, la violence …

L’eau manque sur nos terres. Et cette pénurie engendre la peur de manquer (la peur de mourir !). Un troupeau de vache ne peut pas boire et un paysan nous accuse de prendre son eau. Et nous voilà responsable du fait que la source se tarisse. Nous aimerions avoir le pouvoir de faire tomber la pluie. Mais nous ne sommes que des humains, humbles occupant de cette belle veille terre.

Si ses bêtes n’ont plus rien à boire c’est parce qu’il y a une Tiny au fond de mon jardin ! C’est parce que j’ai gardé l’eau pour m’y baigner ! C’est parce que j’ai pris une douche ! Voilà de quoi on nous accuse : de nous “laver le cul” comme il dit.

J’ai volé l’eau de la source !

Mais nous, nous essayons de faire notre part. C’est tout. Pour pallier à la pénurie nous stockons 20000 litres d’eau. Nous savions que cela allait arriver. Nous avons creusé ! Mais pour ceux qui n’entendent pas remettre en question leur façon de faire/voir, le problème c’est forcément nous. Ce n’est pas le réchauffement climatique. Non, le coupable c’est celui qui a ce que moi je n’ai pas.

Nous savons que le monde changent et nous cherchons à faire différemment. Ils remettent en cause notre mode de vie, parce qu’ils sont … jaloux ?

C’est vrai aujourd’hui pour l’eau. Peut être demain ce sera vrai pour les légumes du jardin … ou l’amour dans un foyer. De quoi demain le monde va manquer ? De quoi alors le jaloux sera-t-il capable ?

J’ai peur, car des jours difficiles arrivent et que je me demande quelle militante je serais ?


Oasis ressource : La Grattonnière (cahier des charges en cours d’écriture)

Oasis ressource : La Grattonnière (cahier des charges en cours d’écriture)

Un oasis ressource : Qu’est ce que c’est ?

Le mouvement Colibris propose le projet : Oasis. Voici la définition d’un oasis ressource :

Cinq piliers qui fondent les projets Oasis :

    • Agriculture et autonomie alimentaire
    • Éco-construction et sobriété énergétique
    • Mutualisation
    • Une gouvernance respectueuse
    • L’accueil et l’ouverture sur le monde

Les oasis-ressources : Certains lieux qui respectent les cinq piliers ne sont pas destinés à être des lieux de vie permanents. Ils ont davantage une vocation d’accueil, de transmission par des formations ou des stages… Sur ces lieux n’habite qu’une famille, voire personne, mais un certain “faire-ensemble” est développé par les personnes qui y travaillent ou s’y retrouvent très souvent.

Dans ce cadre de références” nous entreprenons la création d’un Oasis ressource sur le domaine de “La Grattonière” (38500 Voiron).

Nous ne sommes pas de taille à créer cet espace seuls. Aussi, afin de permettre au projet d’être plus résilient nous recherchons des personnes qui souhaitent s’engager auprès de nous pour faire naitre et faire vivre ce lieu. Nous pensons, dans ce cadre, héberger des “permanents” sur du long terme et à l’année dans des habitations autonomes. Toute personne vivant sur place devra signer le “pacte d’engagement”, cadre de références reprenant toutes les modalités de la cohabitation. Ce pacte, construit collectivement et amendable à tout moment, reprendra l’ensemble des redevabilités individuelles et collectives de chaque membre.

Information Générales

Porteur de projet : Huan Claire et Bouillé Patrice

Contact : claire.huan@hotmail.fr

Localisation : La Grattonnière, chemin de balmes, 38 500 Voiron

La raison d’être et la description du futur oasis ressource

La raison d’être du projet d’oasis à la Grattonnière

Un lieu pour accueillir et être accueilli dans sa singularité et reconnaitre les compétences de chacun et révéler les siennes.

(V1_2019-04-24)

Qu’est ce qui me motive ? (par Claire)

Je crois que l’être humain aura trouvé sa place quand il comprendra qu’il fait partie d’un eco-système global et qu’il doit en préserver l’équilibre. Aujourd’hui la société individualiste nous pousse à nous battre pour tout. Tant d’énergie gaspillée ! Je souhaite créer un espace où le collectif, fait d’individus souverains, permettra à chacun de se révéler à soi et aux autres afin de contribuer à l’équilibre global dans une acceptation des différences et un respect des libertés individuelles et collectives.

(V1_2019-04-24)

 Quelles sont mes valeurs “non négociables” ?

  • L’écoute authentique et bienveillante (la parole au centre).
  • Le respect de la liberté de l’autre (la liberté de chacun s’arrête où la liberté de l’autre commence).
  • La liberté d’entreprendre pour soi et pour les autres (initiative, autonomie, projets, envies, ambitions, …)
  • Une gouvernance claire
  • Le respect des ressources

(V1_2019-04-24)

Qu’est ce que j’attends de ce projet ?

Je souhaite vivre dans un espace en symbiose avec mon environnement. Je souhaite accueillir des curieux, des intéressés, des militants, des compagnons, … qu’importe ce que chacun recherche, à la Grattonnière chacun trouvera une réponse, une idée, une envie, …

(V1_2019-04-24)

Qu’est ce que j’apporte au projet ?

Claire Huan :

Je suis une professionnelle de la communication. Dans mon parcours j’ai entre autre suivi une formation en communication non violente (CNV), je suis certifiée Facilitatrice de l’intelligence collective et j’ai suivi le MOOC sur la gouvernance partagée proposé par l’Université Du Nous (UDN) et le mouvement Colibris.

Je suis une enfant de l’Arche de Lanza Del Vasto. J’ai vécu en communauté et cette expérience m’a construite et m’a donnée la force de croire que “c’est possible puisque nous l’avons fait” !

J’apporterais mes compétences en intelligence collective et en non violence, j’apporterai mon envie de travailler la terre selon les valeurs de la permaculture, et j’apporterai mon optimisme et ma force créatrice !

(V1_2019-04-24)

Une journée type à la Grattonnière ?

Il est tôt, l’aube est à peine installée, je me lève. Des personnes ont dormi sur place, certains prennent leur petit déjeuner ensemble dans la pièce commune. Je les rejoins et déjà la vie s’anime.
On sait ce qu’il faut faire, un tableau conçu collectivement en début de semaine guide chacun dans ses tâches : groupe intendance, groupe accueil, groupe charpente, groupe jardin … chacun à une place dans un groupe et chaque groupe est souverain dans ses choix. Moi j’aime apprendre lors des chantiers participatifs à manipuler la terre, à cuisiner les récoltes sauvages ou à fabriquer des paniers …
Chaque journée est séquencée, à chaque temps la cloche sonne ! 10h – 12h – 15h – 19h
Il est 10h, les activités ont bien commencées et chacun.e s’attèle à sa tâche. Mais le carillon nous rappelle à nous … prendre un moment pour soi : où je suis, qu’est ce que je fais, qu’est ce que je ressens maintenant … et on retourne à sa tâche avec plus de motivation et d’énergie.
A midi c’est le repas. Les tables sont installées mi-ombre mi-soleil sous le cerisier. Les plats sont disposés sur la table principale de la cuisine. Chacun se sert et s’assoie pour partager ce moment. A la fin du repas chacun fait et range sa vaisselle et retourne à sa tâche !
Le milieu d’après-midi le carillon propose à chacun de prendre un temps pour observer la nature environnante : quelle lumière aujourd’hui ? Quelle température ? Quels sont les animaux que je vois et que j’entends ? Qu’est ce qui m’émerveille aujourd’hui ?
La fin de la journée est le moment où chacun se retrouve dans son espace intime et les repas se font par ci par là, partagés à plusieurs, en famille ou seul. La soirée peut alors commencer ! Ce soir, un participant a proposé de raconter la légende de Karam-Karam ! On allume le feu et on s’installe … plus loin d’autres ont prévu de jouer aux cartes, d’autres allument le brasero des kerterre pour chanter, et d’autres se sont déjà endormis …
La bonne nouvelle c’est que demain tout recommence !

(V1_2019-04-24)

Les principes relationnels (en cours d’écriture)

consignes d’écriture :

Ecrire ici vos notes et idées pour concevoir la « charte relationnelle » de votre projet.

Notez ici vos principes d’inclusion/intégration et d’exclusion des membres de votre collectif.

Les outils pour coopérer (en cours d’écriture)

consignes d’écriture : Identifier les avantages à collaborer, repérer les risques à ne pas le faire . Identifier des ressources autour de la coopération des outils collaboratifs, méthodes pour collaborer, fonctionner en réseau. Notez aussi les conditions qui permettent un partage sincère et identifiez les remarques et peurs associées.

Gardez ici des liens vers des projets coopératifs et collaboratifs qui vous inspireront le moment venu et repérez les techniques d’animations et outils associés. Identifiez des réseaux et essayez de les qualifier.

Identifiez les usages dont vous auriez besoin au sein et entre vos oasis. Essayez de formuler les usages de la manière suivante :En tant que… je souhaite que … afin que…

La gouvernance dans cet oasis ressources (en cours d’écriture)

consignes d’écriture : Notez ici vos choix de gouvernance pour le projet.
Quel méthode de prise de décision ? Comment répartir les rôles ?

Les choix de promotion (en cours d’écriture)

consignes d’écriture : Notez ici les différents partenaires dont vous allez avoir besoin

Allez-vous faire le projet en autopromotion ou non ? Faire appel à un AMO ?

Le modèle juridique (en cours d’écriture)

consignes d’écriture : Prenez ici vos notes sur les grandes questions juridiques et les différentes possibilités

Quel modèle juridique souhaitez-vous mettre en œuvre ? Décrivez ici votre montage (1 ou plusieurs structures et les liens qui existeront entre elles).

Le montage financier (en cours d’écriture)

consignes d’écriture : Prenez ici vos notes sur les choses à savoir concernant le montage financier

Ecrivez le budget approximatif de votre projet
Vous pouvez utiliser le tableau recettes / dépenses ci-dessous.

La conception écologique (en cours d’écriture)

consignes d’écriture : Quels sont les points importants à avoir en tête dans votre rapport à l’énergie ? Quels choix souhaitez-vous faire ?

Quels sont les principes en permaculture ?

Quels sont les éléments que vous souhaitez intégrer dans votre conception ?

Quels sont les points importants à avoir en tête dans votre rapport à l’eau ? Quels choix souhaitez-vous faire (traitement de l’eau, toilettes sèches…) ?