aide


Le PLU et les zones Naturelles

15

Déc 2019

Le PLU et les zones Naturelles

PLU : Plan Local d’Urbanisme

Nous sommes sur le pays voironnais et actuellement le PLU est en révision. Qu’importe, il s’agit d’une procédure longue et qui n’aura vraisemblablement aucune incidence sur notre projet.

Nos parcelles sont situées sur des zones Naturelles. Les zones N sont multiples, il existe des Zs, Zl, Zcm … et il existe des risques de type G1, G2 … I2 … T3 … bref ! Un jargon urbain-juridique qui peut être complexe. Nos parcelles sont en Zone N et en G1.

Cela signifie que nous n’avons pas le droit de construire.

J’ai lu de long en large les documents administratifs avec le service urbanisme de ma ville. Aucune construction de quelconque sorte ne peut être acceptée.

Il semblerait que ce soit une mauvaise nouvelle pour notre projet d’Oasis et pourtant nous sommes satisfaits. Le droit français fait passer l’intérêt général avant le droit de jouissance propriétaire. Ce n’est pas parce qu’un citoyen possède un terrain qu’il peut décider d’en faire ce qu’il veut. L’intérêt général passe avant les libertés individuelles. Et cela nous plait !

Nous sommes propriétaires administrativement de ces parcelles mais je crois (Claire : je parle en mon nom)  que la terre n’appartient à personne et doit être laissée au monde sauvage (que j’aime appelé le monde libre). Et c’est tout à fait ce que signifie les zones N du PLU. Ce sont des zones qui protègent les couloirs de biodiversité.

Afin de pourvoir continuer notre projet la seule possibilité serait pour nous de nous enregistrer en tant qu’exploitant agricole. Tout un programme !

Reste à passer ce cap ! Et ce n’est pas une mince affaire !

D’ici là nous ne pouvons accueillir sur notre terrain que des habitations mobiles autonomes (commune tyni house, une caravane, un camion aménagé …).

Nous vous tiendrons informés des prochaines étapes !


Woofing à la Grattonnière

17

Avr 2019

Woofing à la Grattonnière

Bonjour à tous et bienvenue ici !

Nous avons terrassé le terrain en Avril 2019, la terre est toute retournée et a besoin que l’on prenne soin d’elle !

Voici les différents travaux à prévoir (sans hiérarchie) :

  • fabriquer un mur en pierre pour soutenir la plateforme principale
  • aplanir le chemin d’accès
  • enrichir et amender la terre (permaculture)
  • monter les clôtures pour l’enclos à mouton + revoir l’ensemble des clôtures de la propriété
  • créer un deuxième poulailler
  • couper les arbres et gérer le bois
  • découper des escaliers dans les pentes
  • construire une spirale à aromatiques
  • creuser les mares
  • construire les toilettes sèches
  • concevoir et fabriquer une toutouille (douche)
  • concevoir et construire les pièces communes (cuisine, salle commune, terrasse, …)
  • concevoir et mettre en place la récupération des eaux pluviales
  • concevoir et mettre en place un bassin en phyto-épuration
  • concevoir et installer des systèmes électriques autonomes et résiliants
  • remonter les toits des deux cabanons et aménager l’intérieur et l’extérieur (futurs logements et lieux de stockage pour le bois)
  • monter la cabane autour de la caravane
  • fabriquer et mettre en eau le bain norvégien
  • monter des murs en terre-paille / chaux-chanvre
  •  …

Certaines de ces tâches seront organisées en chantier participatif en collaboration avec des artisans du coin expert dans leur domaine (bassin de phyto, charpentier, …)

Si l’aventure vous intéresse vous pouvez venir nous donner un coup de main cet été ! N’hésitez pas à nous contacter !